Taitement des cicatrices

  La cicatrice que l'on observe au niveau du derme est l'aboutissement du processus de guérison d'une lésion de la peau. A la suite d'une chirurgie, d'une blessure, d'une brûlure, le corps s'exécute en urgence pour réparer les tissus. L'organisation des fibres de collagène et d'élastine se fait alors de manière anarchique.

Le massage cicatriciel permet d'appliquer des contraintes au tissu, donnant une intention aux fibres pour obtenir une cicatrisation spécifique. Il concerne toutes les cicatrices qui n'ont pas les caractéristiques de la peau normale (indolore, claire, plane, souple, mobile), récentes ou anciennes, quelle que soient leurs origines et leurs localisations. Son rôle est de limiter la poussée inflammatoire, donner de la souplesse et améliorer les échanges de la région cicatricielle. Appliqué de manière adaptée, par un kinésithérapeute spécialisé, il a un effet aussi bien sur les cicatrices hypertrophiques, qu'adhérentes ou rétractiles. L'intervention du kinésithérapeute prend également compte des douleurs, de la perte de sensibilité et de mobilité, des troubles posturaux, des troubles fonctionnels (transit, langage, sexualité...) et sociaux-esthétiques.

Toutes les cicatrices peuvent être traitées par le massage cicatriciel : mastectomie, chirurgie orthopédique, laparotomie, appendicite, césarienne, brûlure, réduction mammaire, épisiotomie, laparoscopie, arthroscopie, carcinome, tumorectomie, brides cicatricielles, cicatrices endobuccales, thyroïdectomie, port à cathéter, nymphoplastie...

La cicatrice a le potentiel d'évoluer sur deux ans mais le tissu reste remaniable tout au long de la vie. Il est important d'en prendre soin en l'hydratant, en la protégeant des agressions extérieures que vous ne ressentez plus (soleil, brûlures, coupures...) et en la surveillant. Votre kinésithérapeute peut intervenir et vous accompagner à n'importe quel moment de l'évolution de la cicatrice. 

La durée du traitement et la fréquence des séances dépendent de chaque patient et de chaque cicatrice, de vos besoins et de son évolution. Elles sont à discuter lors du début de traitement avec votre kinésithérapeute et elles seront revues et adaptées en cours de traitement.